Les secrets du contrôle technique pour véhicules de collection de plus de 30 ans

Communication Vendée

contrôle technique pour véhicules de collection de plus de 30 ans

L’univers des véhicules de collection fascine de nombreux passionnés, qu’ils soient propriétaires ou non de ces petits bijoux mécaniques.

Si un tel véhicule se trouve dans votre garage ou si vous prévoyez d’en acquérir un, il est essentiel de connaître la réglementation en matière de contrôle technique qui s’applique aux véhicules anciens. Voyons comment aborder sereinement cette étape cruciale.

La distinction entre véhicule de collection et véhicule ancien

Qu’est-ce qu’un véhicule de collection ?

Un véhicule de collection est un véhicule âgé de 30 ans ou plus dont la carte grise porte la mention « véhicule de collection ». Cette mention implique l’absence de modification majeure par rapport au modèle original et offre quelques avantages, notamment en termes de taxes et d’assurances.

La différence avec les véhicules anciens non considérés comme de collection

Les véhicules de plus de 30 ans qui ne bénéficient pas de la mention « véhicule de collection » sur leur carte grise sont considérés comme des véhicules anciens classiques. Ils doivent passer un contrôle technique classique tous les 2 ans sans dérogation possible, et n’ont pas accès aux avantages fiscaux et administratifs réservés aux véhicules de collection.

Lire :   Docteur Le Carrou Orthopédiste à Dinan clinique du pays de Rance

Le contrôle technique spécifique aux véhicules de collection

Les propriétaires de véhicules de collection bénéficient d’un contrôle technique adapté à l’âge et aux caractéristiques des véhicules. Ce contrôle est réalisé par des centres agréés qui disposent du personnel qualifié et d’un matériel spécifique pour prendre en charge ces véhicules anciens.

Un contrôle plus souple, mais tout aussi rigoureux

Conscient que les normes actuelles ne peuvent s’appliquer de la même façon aux véhicules récents et anciens, le législateur a prévu une plus grande souplesse dans l’application des critères techniques pour les véhicules de collection. Les défaillances mineures sont ainsi tolérées si elles n’affectent pas la sécurité routière.

La fréquence du contrôle

Pour un véhicule de moins de 30 ans, le contrôle technique doit être effectué tous les 2 ans. Pour un véhicule de collection de plus de 30 ans, le contrôle doit être réalisé tous les 5 ans. En cas de changement de propriétaire, un contrôle datant de moins de 6 mois est exigé quelle que soit l’ancienneté du véhicule.

Les points de contrôle allégés

Le contrôle technique porte sur plusieurs dizaines de points, dont certains concernent des éléments qui n’étaient pas systématiquement présents sur les véhicules anciens, comme les airbags ou le système de dépollution. Pour les véhicules de collection, les contraintes sont allégées, mais la sécurité reste au cœur des préoccupations. Les points essentiels sont :

  • L’état général du véhicule :
    • Gabarit et identification,
    • Éclairage et signalisation,
    • Chauffage et dégivrage.
  • Le freinage;
  • La direction;
  • La visibilité : pare-brise, rétroviseurs et essuie-glaces;
  • Les liaisons au sol : suspensions, amortisseurs et pneumatiques;
  • La structure et carrosserie;
  • Les équipements obligatoires : ceintures de sécurité, triangle de signalisation et extincteur pour les voitures de course historiques.
Lire :   Comment gérer le personnel dans un grand restaurant ?

Les conseils pour garantir le succès de votre contrôle technique

Passer son contrôle technique sans accroc est toujours rassurant et économique. Pour mettre toutes les chances de votre côté, voici quelques conseils à suivre :

  1. Réalisez un entretien régulier de votre véhicule : même s’il roule peu, votre véhicule de collection nécessite une attention particulière. Ne négligez pas la vidange, le graissage, le contrôle des niveaux et autres opérations d’entretien courant pour assurer sa longévité et sa conformité;
  2. Vérifiez les éventuelles fuites : vérifier régulièrement l’absence de fuite d’huile, de liquide de frein ou de refroidissement qui pourraient nécessiter une réparation préalable au contrôle technique;
  3. Anticipez les problèmes : consultez le cahier d’entretien de votre véhicule et gardez un œil sur les éléments à vérifier avant leur usure excessive.

En somme, posséder un véhicule de collection est synonyme de passion mais aussi de rigueur lorsqu’il s’agit de sécurité et de légalité. N’oubliez pas que pour profiter pleinement de votre véhicule ancien, l’entretenir régulièrement et respecter la réglementation en vigueur sont deux conditions incontournables.