Loading
pourquoi passer au PDF et au WEBP

La fin du JPG : pourquoi passer au PDF et au WEBP ?

La photographie numérique a explosé depuis l’an 2000, que ce soit au niveau de la qualité des images que de leur quantité.

Votre premier appareil photo digital ne supportait qu’une carte SD de 32 Mo, qui était largement suffisante pour la cinquantaine de photos que vous preniez pendant vos vacances à Saint-Martin. Aujourd’hui, les 16 Go de mémoire de votre Smartphone suffisent à peine pour tous les clichés pris lors d’un repas de famille !

JPG, un format de fichier qui commence à être dépassé

Le format de compression JPG a connu de beaux jours et est encore loin de disparaître, mais ses limitations sont de plus en plus flagrantes :

  • Une perte de qualité qui décourage les professionnels
  • Un manque de compatibilité qui rend son utilisation compliquée
  • Des tailles de fichiers peu adaptées aux besoins actuels

Si les deux premiers points ont toujours existé, et ont été partiellement résolus avec les formats RAW, PNG, GIF et autres, c’est bel et bien la dimension exagérée des fichiers JPG qui devrait sonner le glas de ce format.

Internet : rapidité de téléchargement vs taille de la page

Vous avez déjà entendu ces pionniers de l’Internet raconter comment ils consultaient des sites web à l’aide de modems téléphoniques 56 k ? Vous vous demandez comment cela pouvait fonctionner, alors qu’avec la fibre et la 5 G, les pages actuelles tardent à se charger ?

Le problème vient de la taille des sites web actuels, qui n’est absolument pas comparable à celle des pages d’il y a 25 ans ! Même avec les vitesses de téléchargement actuelles, la quantité d’information est telle que charger une nouvelle page prend du temps.

Or, en moyenne les images occupent près des 2/3 de la taille d’une page web. Celles-ci sont plus nombreuses, avec une meilleure résolution… et au format JPG !

Vous le savez déjà : la vitesse de chargement est un facteur clé pour obtenir un bon référencement SEO, mais aussi une plus grande satisfaction du visiteur. Les images JPG sont donc l’ennemi du développeur de site web !

La compression des images

La solution à ce problème de taille est des plus simples : la compression.

La compression d’une image consiste à réduire la quantité d’informations qu’elle contient, tout en maintenant une qualité satisfaisante. Il existe plusieurs moyens d’y arriver.

La réduction de taille

Cela va de soi, une image plus petite prend moins de place qu’une image de grande taille…

Sur un site web, cela ne sert à rien d’utiliser des images de plusieurs Mo, avec une résolution de 6000 x 4000 pixels, sachant que même les plus grands écrans ont rarement une résolution supérieure à 1900 x 1200 pixels… Alors, imaginez un Smartphone !

Réduire la dimension des images est le B.A.-BA de l’optimisation SEO des images. Et elle permet de conserver le format JPG auquel vous tenez tant !

La conversion en PDF

Le format PDF est LE standard pour l’échange de documents digitaux, mais aussi le type de fichier préféré des professionnels du graphisme et de l’imprimerie. Le motif ? Ce format présente l’un des meilleurs ratios taille/qualité qui existent !

Vous en doutez ? Essayez donc le convertisseur d’image d’Adobe, et vérifiez par vous-même.

Par contre, n’oubliez pas que les images au format PDF ne sont alors plus éditables… Selon le site web, cela peut être un avantage ou un inconvénient. Mais, dans tous les cas, le gain de place est impressionnant.

Le format WEBP

Encore relativement méconnu ce type de fichier existe depuis 2010 et se trouve en développement continu par Google. C’est un format d’image pensé spécifiquement pour la publication de photos sur Internet (WEBP = WEB Publishing), et qui est soutenu par de petites entreprises comme Facebook, eBay ou Google…

Les images au format WEBP pèsent en moyenne 25 % de moins que l’original au format JPG, à résolution et qualité égale.

Une promesse séduisante, qui est cependant mitigée par la perte de qualité plus importante du WEBP lorsque l’on diminue la résolution… Heureusement, cela reste invisible pour la grande majorité des lecteurs.

Optimiser un site grâce aux nouveaux formats d’image

Une page qui se charge en seulement deux secondes recevra bien plus de trafic que la même page se chargeant en trois secondes. Non seulement les moteurs de recherche la mettent en avant, mais de plus les visiteurs, séduits par la fluidité de navigation, n’hésiteront pas à y revenir.

Il est cependant impensable de diminuer la qualité et la variété du contenu de votre site. Images, vidéos, liens hypertextes doivent continuer à offrir une expérience plaisante à vos lecteurs, et l’information présente doit être de qualité.

Réussir à diminuer la taille d’une page tout en conservant sa qualité est donc le Graal de tout développeur web… Dans ce contexte, il n’est pas étonnant que les formats PDF et WEBP commencent à supplanter l’éternel JPG.

Vous êtes à présent au courant de ce « truc de pro » pour améliorer votre référencement… à vous de l’implémenter !