Loading
médecin pratique la chirurgie gynécologique à Nancy

Quel médecin pratique la chirurgie gynécologique à Nancy ?

Vous vivez à Nancy et vous avez besoin d’effectuer une intervention chirurgicale gynécologique ? Si oui, vous avez besoin de trouver un excellent médecin à Nancy.

Du frottis à l’hystéroscopie en passant par l’échographie pelvienne et la laparoscopie, nous vous disons quel médecin contacter pour faire ces examens gynécologiques.

Quels sont les examens et interventions chirurgicales que peut pratiquer un gynécologue ?

A Nancy, les spécialistes de la chirurgie gynécologique peuvent pratiquer de nombreux examens et interventions. On peut citer entre autres le frottis, la laparotomie, la chirurgie coelioscopique, la chirurgie vaginale, l’hystéroscopie opératoire et la chirurgie avec assistance respiratoire. 

Le frottis

Un frottis est un examen gynécologique connu sous le nom d’examen cervico-vaginal. Il peut détecter le cancer du col de l’utérus simplement en prélevant un échantillon de tissu dans cette zone. Le gynécologue Nancy utilise un long écouvillon pour prélever un échantillon de l’endomètre, qui est ensuite examiné à la recherche de mutations cellulaires.

La laparotomie ou chirurgie ouverte

La laparotomie ou chirurgie ouverte est la méthode classique et est encore pratiquée dans de nombreux cas, en fonction de la taille de la salle d’opération et du type de pathologie. Après l’opération, une hospitalisation d’au moins quatre jours est nécessaire.

Cette opération n’est pas recommandée avant au moins un mois pour éviter le risque d’homogénéisation.

La chirurgie coelioscopique

Il s’agit d’une intervention chirurgicale réalisée par vidéo chirurgie. Une caméra vidéo et deux ou trois instruments sont introduits par des orifices cutanés de 5 à 10 mm dans l’abdomen gonflé au gaz. Dans le cas des kystes liquidiens, le site chirurgical est retiré des orifices cutanés après ponction. 

Par contre, s’il s’agit d’un cas de fibromes, les pièces opératoires seront retirées par morcellement. L’utérus peut également être retiré de manière naturelle. Selon les indications, l’intervention peut également être réalisée en tant qu’opération à port unique à l’aide d’un seul trocart afin d’améliorer le résultat esthétique. L’hospitalisation postopératoire peut durer un à quatre jours, selon le type d’intervention.

La chirurgie vaginale

La chirurgie vaginale est disponible pour la chirurgie du prolapsus et l’hystérectomie (ablation de l’utérus). Elle évite les cicatrices évidentes et toutes les complications associées à la chirurgie ouverte. Cependant, l’hystérectomie totale spontanée nécessite souvent que le travail ait déjà eu lieu et ne peut pas être possible si l’utérus est trop grand. 

Dans ce cas, il est préférable de recourir à la chirurgie laparoscopique ou, si l’utérus est très volumineux, à la chirurgie ouverte.

La chirurgie assistée par robot

La chirurgie robotique correspond à la chirurgie laparoscopique assistée par robot. L’opération est lancée de la même manière que dans la chirurgie laparoscopique classique, où les instruments sont fixés au robot et contrôlés par le chirurgien sur une console située dans la même pièce. 

Un assistant accompagnera également le patient pendant la procédure et effectuera l’intervention tout en restant habillé. Le chirurgien peut alors se déplacer dans trois plans de l’espace grâce au champ de vision tridimensionnel et à la dextérité du robot.

L’utilisation du robot facilite l’opération et repousse les limites de la chirurgie laparoscopique, notamment dans le traitement du cancer pelvien et des prolapsus difficiles. Selon les indications, cette chirurgie peut également être réalisée avec un trocart à trou unique, ce qui permet d’obtenir un meilleur résultat esthétique.

L’hystéroscopie opératoire

La chirurgie hystéroscopique est une méthode permettant de traiter les lésions de l’utérus de manière naturelle, sans ouvrir l’abdomen ou l’utérus, à l’aide d’un hystéroscope muni d’une caméra et d’un petit anneau de résection introduit dans l’utérus par le vagin et le col de l’utérus. 

Elle permet de gonfler l’utérus avec du sérum, puis de retirer les fibromes, les polypes et la muqueuse utérine à l’aide d’énergie électrique. Un petit couteau électrique peut également être adapté pour traiter le diaphragme et les commissures. L’intervention dure entre 30 et 45 minutes et est généralement réalisée en ambulatoire.

Quel médecin faut-il consulter à Nancy pour ces opérations ?

De nombreux médecins peuvent faire ces interventions gynécologiques. Mais à Nancy, le Dr David TISSERANT fait office de référence. Il est un spécialiste en gynécologie médicale et chirurgicale. Il dispose d’ailleurs d’une grande expérience et de nombreux diplômes. Avec ses connaissances, le Dr David TISSERANT peut vous aider pour la contraception, il peut également effectuer la pose de stérilets et d’implants contraceptifs.

En outre, le Dr David TISSERANT peut aussi pratiquer des interventions comme la laparoscopie, l’hystérectomie et l’hystéroscopie. Il peut également intervenir dans le traitement du cancer du sein et de l’incontinence urinaire. Enfin, le Dr David TISSERANT peut prendre en charge le suivi gynécologique des patientes du Dr Maxime Bei, du Dr Benoît Menut et du Dr Gérard Leboeuf.

Communication Vendée
Les derniers articles par Communication Vendée (tout voir)