Loading

Quel type de prêt pour financer son investissement immobilier ?

L’investissement locatif nécessite généralement un budget plus ou moins important. De ce fait, nombreux sont les investisseurs ne disposant pas d’assez de liquidité pour financer ce projet. Comment faire alors ? Le recours à un emprunt est la méthode la plus utilisée dans ce cas. Cependant, il existe plusieurs types de prêts immobiliers qui ont chacun leur caractéristique.

Il importe donc de les connaître pour choisir la solution adaptée à vos besoins. Découvrez dans cet article les différents types de prêts pour son investissement immobilier.

Le prêt amortissable : le grand classique

prêtPour votre premier investissement immobilier locatif, le banquier va plutôt vous orienter vers le prêt amortissable classique. Il est compatible avec toutes les opérations immobilières et sans aucune contrainte ni réglementation de la part de l’État. En effet, le remboursement de ce type de crédit s’effectue au fur et à mesure sur toute la durée de votre emprunt.

Le montant emprunté, la durée, le taux et les mensualités sont déterminés en amont. Chaque mensualité prend en compte le remboursement du capital, les intérêts ainsi que les frais liés à l’assurance. Au début du prêt, l’emprunteur aura à payer plus d’intérêt. Au fil du temps, la part des intérêts déductibles va diminuer. Le crédit sera alors totalement remboursé lors de la dernière échéance.

Les différents types de prêts amortissables

Pour votre gouverne, il existe trois types de prêts amortissables. Nous avons d’abord le prêt progressif qui est un crédit dont les échéances augmentent au fil des années. Ensuite, le prêt hypothécaire qui consiste à mettre son bien en hypothèque afin d’en dégager une somme. Et enfin, il y a le rachat de soulte.

C’est l’emprunt idéal lorsque vous êtes plusieurs à être propriétaires sur le même bien. Pour toutes vos opérations immobilières, n’hésitez pas à contacter Realadvisor Suisse. Cette plateforme vous permettra de réaliser votre investissement immobilier en toute sécurité.

Le prêt in fine : un atout fiscal pour les investisseurs

Le prêt in fine est un prêt particulier. Avec ce type de crédit, vous aurez à payer que les intérêts durant la durée de votre emprunt. Le capital emprunté sera remboursé en une seule échéance et ceci lors de la dernière mensualité. Contrairement au prêt amortissable, cette formule offre une mensualité plus faible, car elle ne comprend que les intérêts et les primes d’assurance.

Par contre, les intérêts sont plus importants. Tout au long du remboursement, la déduction des intérêts sera maximale. Si la facturation d’intérêts est plus forte, elle permet de réduire efficacement le bénéfice foncier en déclarant plus d’intérêts payés en cours de l’année. Ceci entraine une réduction de l’impôt.

Généralement, ce type de crédit est relié à un placement comme l’assurance vie par exemple. La banque demande un versement initial d’au moins 30 % du montant de l’investissement immobilier sur ce placement. Ce dépôt lui donne l’assurance que la totalité du capital sera remboursée à la date prévue.

Le prêt relais : un avantage pour les propriétaires

Ce type de prêt concerne les investisseurs qui sont déjà propriétaires, mais qui ne veulent plus de leurs biens. En effet, le prêt relais vous permet d’obtenir les liquidités nécessaires à l’achat d’un autre bien en attendant de vendre le bien actuel. Il est perçu comme une avance à l’achat que vous rembourserez grâce à la somme de la vente de votre bien actuel.

Cependant, vous ne disposez que de 24 mois maximum pour le remboursement et, donc, pour vendre votre bien.

Communication Vendée
Les derniers articles par Communication Vendée (tout voir)