Loading

La paralysie cérébrale est la déficience motrice la plus courante chez l’enfant

La paralysie cérébrale est la déficience motrice retrouvée chez l’enfant

Dès les premières années de sa vie, il arrive parfois que l’enfant présente des signes de dysfonctionnement de ses fonctions motrices. Il s’agit là des prémices d’une paralysie cérébrale. Elle reste la déficience motrice la plus courante chez l’enfant.

Qu’est-ce que la paralysie cérébrale ? Quelles en sont les causes et les manifestations chez l’enfant ? Comment se soigne-t-elle ? Ce guide vous aide à découvrir ce mal en apportant des réponses adéquates à ces différentes interrogations.

Qu’est-ce que la paralysie cérébrale ?

La paralysie cérébrale est un trouble neurologique qui touche l’enfant de 0 à 3 ans. Elle touche 1 à 2 nouveau-nés sur 1000. C’est une interruption de communication normale entre le centre nerveux et les muscles du corps.

L’enfant atteint de paralysie cérébrale a des difficultés à exécuter des actions ordinaires comme parler, se tenir debout, rester immobile, marcher, prendre un objet, etc. Le cerveau n’arrive pas à coordonner correctement les différentes actions des fonctions motrices.  

Les causes de la paralysie cérébrale chez l’enfant

Les réelles causes de la paralysie cérébrale ne sont pas connues. En effet, elle est considérée comme un syndrome congénital, car présente à la naissance. Mais, elle peut parfois apparaître après la naissance. Il s’agit des lésions irréversibles survenues au niveau du cerveau ou à un accroissement irrégulier de ce dernier pendant le stade de grossesse.

Un accident vasculaire cérébral, les infections maternelles ou fœtales, les mutations génétiques, le manque d’oxygène pendant une période prolongée au cerveau du fœtus, la méningite bactérienne, l’empoisonnement au plomb, etc. sont généralement quelques-unes des causes de la paralysie cérébrale.

Les manifestations de la paralysie cérébrale chez l’enfant

La paralysie cérébrale se manifeste de différentes manières. En fonction des manifestations, il existe 3 grandes catégories de paralysie cérébrale chez l’enfant (la paralysie cérébrale ataxique, la paralysie cérébrale athétosique, la paralysie cérébrale spastique).

La paralysie cérébrale ataxique qui influence la perception de la profondeur et de l’équilibre. Cette forme de paralysie cérébrale présente une instabilité dans la démarche avec une difficile exécution des mouvements rapides et précis comme l’écriture. La paralysie cérébrale athétosique qui est la cause des mouvements musculaires involontaires. Les mouvements lents de type convulsif sont les principales manifestations de cette forme de paralysie cérébrale.

Il n’est pas rare de remarquer que les enfants touchés par cette forme de paralysie cérébrale bavent et ont des difficultés à prononcer certains mots ou sons. La paralysie cérébrale spastique est caractérisée par la raideur musculaire. C’est la forme la plus répandue. Elle peut toucher tous les membres ou un bras et une jambe. Les membres touchés par cette forme de paralysie cérébrale connaissent un ralentissement de croissance.

Comment soigner la paralysie cérébrale chez l’enfant ?

Les cellules nerveuses étant irremplaçables, il n’existe pas réellement un traitement curatif de la paralysie cérébrale. Les traitements appliqués à ce jour n’ont pas pour but de guérir totalement l’enfant, mais ils visent à lui donner une certaine indépendance. Ainsi, de nombreux traitements sont proposés pour les enfants atteints de paralysie cérébrale. Ce sont les traitements d’analyse du mouvement et de gestion du tonus, de la pose des orthèses, de la rééducation pédiatrique, etc. Il est parfois possible de faire intervenir la chirurgie orthopédique. Les traitements varient d’un enfant à l’autre.

Un suivi régulier de la femme en état de grossesse et du fœtus reste l’ultime solution pour éviter la paralysie cérébrale chez l’enfant.