Loading

Paris : Quel lycée international choisir ?

Paris compte un grand nombre d’écoles bilingues dont le succès ne se dément pas. Depuis l’implantation du premier en 1846 à Neuilly-sur-Seine, ces établissements internationaux proposent un vaste panel de cours et d’assistance linguistiques, en plus de fournir un enseignement de qualité. Elles reçoivent notamment de nombreux enfants de familles expatriées. L’offre parisienne s’étend de la maternelle au baccalauréat français ou international, et propose parfois une préparation complémentaire à ceux qui envisagent des études à l’étranger.

Qu’elles soient écoles alternatives ou non les maîtres mots sont généralement la pédagogie, l’ouverture à la vie et au monde, la compréhension d’un univers multiculturel. L’on notera aussi que si le lycée international parisien est bien coté, qu’il soit d’instruction française ou étrangère (souvent américaine ou britannique) y être admis peut s’avérer difficile si le postulant n’est pas issu d’une famille linguistiquement mixte ou étrangère.

Pour expliquer ce succès et la demande de places en augmentation continue, il faut sans doute interroger à la fois le niveau linguistique des élèves en sortie du cursus scolaire public français et la conjoncture d’un monde évoluant irrésistiblement d’une mondialisation organisée en une globalisation s’imposant d’elle-même.

Pour ce qui est de l’enseignement public actuel, sections internationales mises à part, ce n’est pas lui faire injure que de mettre en avant le très faible niveau linguistique des élèves en fin de cursus général, y compris en français langue maternelle. Quelles que soient les origines de ces difficultés, l’on sait parfaitement que le jeune enfant apprend facilement les langues, par mimétisme et disposition naturelle, avant que l’appareil articulatoire et phonatoire ne prenne définitivement forme. Toutes les maternelles publiques n’étant pas bilingues, il est naturel de s’orienter vers les écoles privées. L’avantage d’un bilinguisme précoce étant avéré, il convient de le faire croître par une poursuite d’études bilingues également, et d’assurer ainsi une excellente maitrise. L’inscription en ces établissements trouve là une causalité non négligeable, mais ce n’est sans doute pas la plus décisive.

La tradition historique, la circulation à l’intérieur de l’espace européen et récemment le Brexit favorisent la venue ou le retour de cadres sur les bords de Seine : la capitale est agréable, d’une grande richesse culturelle et idéale tant pour cultiver l’ouverture d’esprit que pour s’insérer dans le tissu social adéquat. C’est là très certainement l’un des meilleurs arguments du lycée plurilinguistique.

Le sucées de l’Ecole Jeannine Manuel

Bilingue et internationale l’Ecole Jeannine Manuel, établissement privé en association avec l’État, accueille ainsi des élèves français, binationaux et non francophones. Cette diversité, la possibilité d’intégrer des universités étrangères, les amitiés qui se créent et les partenariats d’étude efficaces, favorise la création de réseaux de pairs, qui deviendront ensuite réseaux professionnels et carnets d’adresses internationaux.

Ces réseaux mis en place dans les grandes capitales constituent, on le sait, un point d’appui fort pour qui désire une carrière influente. Mais plus précieux encore est le système de valeurs partagé par les anciens élèves d’une institution telle l’École Jeannine Manuel, valeurs leur permettant de communiquer et débattre lorsque, destinés à devenir acteurs d’une économie mondialisée basculant vers la complexité de la globalisation, ils devront faire face à des problématiques imbriquées de communication instantanée, de nécessité de préservation écologique et d’un néo-libéralisme agressif structuré par la multi-localisation.

Les avantages d’une école bilingue

Ce bilinguisme tant désiré pour les enfants est bien plus qu’un outil efficace d’épanouissement personnel et professionnel. Replacé dans le cadre du lycée international à Paris, lieu de socialisation majeur, de l’éveil du tout petit dans une structure alternative à l’appartenance à un réseau de pairs, ce souhait de multilinguisme recouvre plus ou moins la volonté de former des cadres d’envergure mondiale, à l’échelle d’un monde global peut-être inquiétant, mais tout à fait passionnant.

La maitrise de plusieurs langues, c’est-à-dire la capacité de compréhension et de communication, est sans doute l’incontournable tout premier pas vers l’excellence. Certes, tous ne deviendront pas Secrétaires d’État au sein de l’administration de Joe Biden, mais ils seront préparés pour interagir avec leur monde. C’est peut-être cela qui fait le succès actuel de l’école bilingue de Paris.

khalifa